La communauté de communes a proposé de restaurer le vc4, route menant à Autoreille, dans le prolongement de la grande-rue. pour un montant estimé à 20000 euros, La participation de la commune a un marché groupé a permis de retenir la proposition de l’entreprise Bonnefoy,  ramenée à 13400 euros. Dans le cas d’une voie communautaire, les travaux sont partagés ; 60% pour la CCMGy et 40% pour la commune. A noter, que le budget communal limité nécessite que la suite de la restauration de cette voie soit réalisée l’année prochaine. Ce même budget ne permettait pas non plus de réaliser d’autres travaux de voirie, bien plus onéreux, mais pourtant nécessaires dans notre commune. En attendant d’étudier d’autres solutions, des travaux de réfection dans la commune ont été réalisés dans une grande majorité de nos rues communales.

Suite aux travaux, de nombreux habitants ont fait la remarque que les bas cotés n’étaient pas stabilisés et que cela rendait les croisements difficiles. Le maire et les adjoints membres de la commission voirie ont remonté ces informations au maitre d’œuvre. Voici quelques extraits de sa réponse :
“votre chantier d’enrobé sur le VC4 a été réalisé comme tous les autres chantiers de la communauté de communes des Monts de GY, avec un choix technique validé depuis 2011, qui comprend le délignement d’accotement, le balayage de la chaussée existante et la réalisation de l’enrobé sur l’emprise de la chaussée existante, les accotements ne sont pas traités en tout venant ou autre, pour justement ne pas augmenter la largeur de la voirie qui aurait pour conséquence d’augmenter la vitesse, (…)de permettre l’évacuation des eaux de ruissellement de la voirie par les accotements qui se trouvent plus bas permettant la pérennité des enrobés et de réduire le cout financier.
Pour information dans quelques années la végétation va combler les accotements.”

Prudence et civisme devront donc être de mise  sur la route communautaire.

>> article écrit par guillaume